Free Ola Bini!

Pourquoi l'Equateur?

Deux semaines. Ici, en Équateur, la prison est un mélange épuisant de longues périodes d'isolement et d'ennui entrecoupées de menaces aléatoires et d'actes de violence. Aujourd'hui c'était une pause dans la structure: jour de visite.

Vous pouvez recevoir max 2 visiteurs pendant 3 heures. Deux de mes meilleurs amis ici en Equateur m'ont rendu visite. C'est toujours un plaisir de voir des amis. L'isolement est probablement l'aspect le plus difficile. Mais après les visites, je me sens toujours vide, pensif et de mauvaise humeur. Mes amis ont soulevé la question sur laquelle je veux écrire aujourd'hui. Pourquoi suis-je en Equateur? Est-ce que mes expériences récentes ont-elles changé mes perspectives?

Je suis sûr que beaucoup de gens pensent que je suis fâché contre l'Équateur, que je voudrai partir dès que je serai libéré et que je ne reviendrai jamais, mais non. Rien n'est plus éloigné de la vérité. J'aime l'Equateur. J'aime vivre ici. J'ai ma vie ici et si on me le permet, j'aimerais continuer ma vie ici.

Évidemment, je ne suis pas content d'être à mon poste actuel, mais je ne peux pas en vouloir à tout le pays. Par contre, je reproche certains individus spécifiques qui instrumentalisent mon amitié avec Julian Assange et qui font de moi un pion politique sans aucune trace de méfait. Oui, je suis en colère contre ces gens, et les équatoriens le sont aussi. Utiliser - et abuser - des lois du pays de cette manière ne devrait pas être acceptable. Mais ceci est fait par quelques individus et non par la population entière.

Pour en être sûr, le système pénal équatorien doit être réformé. La situation difficile de mes nombreux codétenus en est la preuve; ils vivent la plupart du temps dans des conditions nettement pires que les miennes.

L'Equateur n'est pas parfait. Il y a beaucoup de choses qui pourraient être améliorées. À l'instar du reste de l'Amérique latine, l'Équateur a plusieurs centaines d'années d'histoire coloniale à traiter, suivies de nombreuses années de dictatures militaires, de troubles généraux et d'interventions illégales répétées des pays dits développés.

Donc non, l'Équateur peut s'améliorer dans beaucoup de domaines, mais d'un point de vue historique, les peuples d'Amérique latine ont fait preuve d'une force extraordinaire pour aller aussi loin qu'ils l'ont fait.

Donc, revenons à la question initiale: pourquoi suis-je venu ici?

Pour de nombreuses raisons, parfois difficiles à démêler, mais certaines sont très banales. J'aime vraiment les gens ici. Les gens sont chaleureux, ouverts, attentionnés et se soucient de la communauté. Cela m'a beaucoup attiré. Et je peux dire que même dans ma situation actuelle, cette perspective sur les personnes demeure vrai. De la façon dont mes codétenus ont pris soin de moi et de la façon dont les gens dans la rue sont venus voir mes parents pour exprimer leur soutien. Ma foi dans le peuple équatorien reste forte.

J'aime que la politique soit une chose qui intéresse les gens ici. C'est dans le sang des gens. C'est quelque chose que j'ai apprécié dès le début. Les habitants d'Équateur parlent d'open source et comprennent la valeur politique de la technologie.

Et il y a des gens talentueux ici. Lorsque nous avons créé mon organisation en Équateur, nous avons rapidement trouvé une équipe de personnes ayant beaucoup de potentiel, de diligence et de motivation. Honnêtement, je meurs d'envie de retourner travailler avec eux et de continuer à faire du bien au monde.

L'Equateur n'est pas un paradis. C'est un lieu complexe, multiculturel, parfois étrange, avec toutes sortes de personnes ayant des visions du monde différentes, confrontées à 500 ans d'histoire compliquée. N'oublions pas cela et ne réduisons pas le pays et ses habitants à une caricature - bonne ou mauvaise -.

Je suis heureux d'être ici et j'espère avoir un avenir en Équateur, hors de prison!