Free Ola Bini!
La chose la plus importante

La chose la plus importante

Je suis assis en prison, je suis dans ma cellule. Il fait noir, quelqu'un a pris toutes les ampoules des cellules. Donc, je suis assis près de la porte afin que la lumière du couloir me permette de voir ce que j'écris.

Je suis ici depuis une semaine, mais je ressens comme si c'était plus longtemps. Dans les prisons équatoriennes il n'y a pas de livres, de télévision, de médias. On sort 5 heures par semaine et on a le droit à un maximum de 2 visiteurs pendant trois heures le samedi. Les minutes s'écoulent assez lentement. Alors je pense et j'écris.

Il y a de nombreuses années, un ami m'a dit (et il l'a déjà répété à de nombreuses personnes): Quelle est la chose la plus importante que tu peux faire ? Est-ce que tu la fais ? Si non, pourquoi pas ? Cela est resté avec moi comme une ligne directrice importante. En effet, notre temps est court, nous devrions faire la chose la plus importante.

Je suis né avec beaucoup de privilèges. Et au cours de ma vie, principalement par chance, j'en ai acquis encore plus. Laissez-moi être clair, je ne mérite pas de privilège sur quelqu'un d'autre. À mon avis, aucun être humain ne mérite un privilège. Cependant, j'en ai, alors que dois-je faire ?

Une option consiste à l'ignorer et à agir comme s'il n'existait pas. Pour moi, c'est une option odieuse. Non, pour moi le privilège signifie la responsabilité. Je déteste quelque chose que je ne mérite pas et je ne peux pas m'en débarrasser. Ainsi, je dois l'utiliser pour l'amélioration du monde. C'est vraiment aussi simple que cela. Privilège signifie responsabilité, pouvoir signifie responsabilité.

Alors, qu'est-ce qui est responsable de faire ? Comme mon ami me l'a dit, logiquement, la chose la plus responsable que vous puissiez faire est de travailler sur la chose la plus importante que vous puissiez faire. Il s'en suit logiquement.

Bien sûr, ce n'est pas aussi simple que ça. Vous devez choisir quelque chose où vous avez ou pouvez acquérir les bonnes compétences. Vous devez choisir quelque chose où vous avez une chance de réussir. Vous devez pouvoir accéder aux bonnes ressources. Toutes ces considérations sont intégrées aux questions initiales.

Assis ici dans ma cellule, je me pose cette question. De la même manière, je me suis posé cette question des centaines de fois au cours de la dernière année. Je ne suis toujours pas sûr de la réponse.

De toute évidence, je ne suis pas très productif assis ici. Mais peut-être que ma vie de martyr, kidnappée par le gouvernement équatorien, permettra d'entamer des discussions, d'attirer l'attention et d'ouvrir de nouveaux moyens de combattre. Peut-être que cela servira à réveiller certaines personnes.

Bien sûr, je n'ai pas beaucoup de choix dans ma situation actuelle, mais je peux appliquer la question à ma vie antérieure et je peux commencer à penser à ce qui devrait venir ensuite. Ces pensées prennent la plus grande partie de mes idées ces jours-ci.

Donc, à propos de ma vie antérieure, j'ai décidé il y a de nombreuses années que le domaine de la vie privée était à la fois quelque chose d'extrêmement important et un domaine où mes connaissances spécifiques et ma connexion me permettraient de faire quelque chose d'important. J'ai donc travaillé sur des outils d'amélioration de la confidentialité. Pour moi, la vie privée est une chose absolument nécessaire pour la liberté des êtres humains et la montée de la surveillance menace cette réalité.

Mon objectif avec CAD (et les itérations précédentes du concept) était de créer un groupe de personnes possédant les compétences nécessaires pour faire avancer la protection de la vie privée à travers de nombreux efforts. Il y a tellement de choses sur lesquelles travailler. Protocoles et implémentations matérielles et logicielles, infrastructure et systèmes pour utilisateurs finaux. Et nous ne faisions que commencer.

Le hic de la chose la plus importante est qu'elle peut changer. Quand je sortirai, j'aurai d'autres possibilités qu'avant. Je ne sais pas encore ce que cela voudra dire. Peut-être il n'y a aucune bonne façon de le savoir avant que je sorte. Mais c'est encore quelque chose à laquelle je pense.

Je vous invite tous à considérer ces questions. Consacrez votre vie à la chose la plus importante.

En solidarité,

Ola Bini